Vague, argent, lâcher-prise


Publié le 20/06/2017

 

Je ne le pensais pas au départ, mais je crois que cet article va être l’un des plus personnels que j’aie écrits jusqu’à maintenant.

Je t’en ai déjà un peu parlé hier, depuis le lancement de mon offre, c’est un peu les montagnes russes émotionnelles: il y a ces moments où je me sens totalement à fond et ceux beaucoup moins sympa où je suis nulle, je ne vaux rien et je vais rater ma vie (oui oui ne faisons pas les choses à moitié après tout). Tu t’en doutes, c’est le genre d’état d’esprit qui n’est pas tenable très longtemps, et comme j’essaie de ne pas tout garder pour moi, j’en ai parlé. A plusieurs reprises, de manière directe ou indirecte, j’ai reçu ce conseil: lâcher prise, arrêter de lutter contre le courant et me laisser porter.

Alors que les choses soient claires: ça ne veut en aucun cas dire qu’il ne faut plus rien faire et attendre en regardant le plafond que les choses se passent. Ca veut dire qu’il faut agir, donner le meilleur de soi-même, mais ne pas tenter de contrôler ce qui se passe ensuite, parce qu’on ne le peut pas. En gros tu peux décider de publier des articles sur ton blog, y travailler à fond, mais tu n’as pas de prise sur les réactions que tu vas recevoir et tu ne contrôles pas non plus ce que tu ressens vis à vis de ça. Tu peux communiquer sur les réseaux sociaux, en parler à ton entourage, adapter tes contenus, mais tu ne peux pas obliger les gens à te lire et à réagir d’une manière ou d’une autre. La seule chose que tu peux faire c’est constater les résultats et élaborer tes prochaines actions en fonction tout en acceptant de ressentir ce que tu ressens.

Ca a l’air simple dit comme ça, sauf que ça ne l’est pas du tout. Pour ma part, j’aime tout contrôler. Je suis celle qui aime avoir la télécommande. Me dire que la construction de mon business dépend principalement d’autres personnes me terrifie littéralement, et je sais bien que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

Ce matin j’ai discuté avec les membres de mon groupe de travail, des filles trop géniales qui ont elles aussi des projets dans l’entreprenariat. Nous avons justement parler de ça, notamment en ce qui concerne l’argent. Je sais depuis longtemps que j’ai un rapport à l’argent vraiment compliqué: quelque part je ne m’estime pas digne d’en créer et j’ai tellement peur qu’il vienne à me manquer que dès que j’en reçois mon premier réflexe est de le garder bien au chaud. Et lorsque je décide de le dépenser c’est presque une torture. C’est particulièrement vrai ce mois-ci où j’ai eu pas mal de frais. Ca me bloque, m’angoisse et me rends parfois limite radine (oui c’est super moche, et pas évident à admettre. Laisse tomber comme je suis pas fière). Résultat, le simple fait de m’offrir quelque chose dont j’ai vraiment envie, ou même besoin, ne parvient jamais à me faire totalement plaisir, parce qu’il y a toujours cette culpabilité qui revient à la charge.

Le plus drôle, c’est que lors de mes vacances au surf, je me suis fait mal au milieu de du dos. L’ostéopathe a dit qu’à cet endroit ça coupe le corps en deux et bloque les énergie en les empêchant de circuler normalement. Je me rends compte que c’est exactement ce que je fais avec l’argent.

En discutant avec d’autres personnes, j’ai senti que ce problème de lâcher prise est loin d’être unique. Plus ou moins tout le monde l’a, à un certain degré et pour certaines choses, et ça devient peut-être encore plus sensible lorsqu’on se met à parler d’argent.

En gros je me suis trouvée face à un choix: soit je continue à tenter de tout contrôler et je perds la boule, soit je m’arrête, j’accepte de respirer et de laisser couler. Et comme je n’ai pas envie de finir en burnout, le choix est vite fait.

Et non c’est pas facile. Parce que toute notre vie, on a eu tendance à nous faire croire qu’on peut tout contrôler, alors le jour où on se rend compte que ça peut nous échapper, c’est panique à bord. Accepter de lâcher prise, c’est accepter que parfois, on est spectateur.rice. Se poser, lâcher.

Je suis encore un bébé dans ce domaine, mais dès que j’aurai des astuces concrètes je te le ferai savoir.

Je t’embrasse, prends bien soin de toi

Vague, argent, lâcher-prise
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :