Mais pas tous les hommes…


Publié le 8/06/2017

 

Si tu es féministe, tu as probablement déjà entendu ce genre de phrases:

– Mais tous les hommes ne sont pas des violeurs !

– En tant qu’homme, je suis blessé par tes propos

– Tu mets tous les hommes dans le même sac!

– Ouais je suis un homme blanc, cisgenre et hétérosexuel, donc je suis l’ennemi c’est ça ?

– Mais moi je suis gentil !

Il y en a beaucoup d’autres, mais comme je n’ai pas envie de que cet article fasse un million de lignes, je ne t’en sors qu’un échantillon.

Ces phrases je les ai beaucoup entendues. Et au début, j’étais sympa. Je me disais que ce n’était pas la faute de ces hommes, après tout, ils ne peuvent pas comprendre. Il est nécessaire que nous leur expliquions, que nous soyons suffisamment pédagogues pour qu’ils puissent se mettre un peu à notre place, avoir les prises de conscience qui s’imposent, et ensuite participer à la lutte aux côtés des femmes. Gros bisounours naïf que j’étais, j’étais persuadée qu’il suffisait de leur expliquer correctement pour qu’ils comprennent, et que si toutes les féministes faisaient de même, les haters seraient bien moins nombreux.

Sauf que ça ne marche pas comme ça.

Déjà parce que comme dirait l’autre, Haters gonna hate. Et puis au fait, pourquoi ce serait une fois de plus à nous, les féministes, de nous taper tout le boulot alors qu’il suffit d’une recherche Google, ou même d’écouter les concernées en parler pour apprendre ? Certains le font bien: l’émission Et tout le monde s’en fout, créée par des hommes, a consacré sa première vidéo aux femmes et au sexisme (très bonne vidéo d’ailleurs). Récemment le créateur de Point Culture a affirmé un point de vue féministe dans ces vidéos, en expliquant brièvement l’évolution qu’il avait eu par rapport à ça.

Les réactions masculines face au expressions du militantisme se divisent en général en trois catégories:
– Les réactions positives, qui font chaud au coeur mais ne sont malheureusement pas majoritaires.
– Les insultes. Je vais m’abstenir de tout commentaire sur celles-ci.
– Les hommes qui se disent insultés, blessés, victimisés par de tels propos.

Si tu es un hommes et que tu me lis, si tu as déjà fait partie de cette dernière catégorie, ce message s’adresse en tout particulier à toi. Je ne doute pas que tu puisses avoir de bonnes intentions, mais je vais t’expliquer aujourd’hui en quoi cette attitude est problématique. Ca ne va sans doute pas te plaire, mais il vaut mieux que les choses soient claires.

Déso-pas déso

Déjà, personne n’a jamais dit que tous les hommes étaient des violeurs, que tous les hommes étaient à mettre dans le même sac, jamais ! Si les femmes rapportent les oppressions qu’elles subissent, ce n’est pas pour accabler tous les hommes de ce monde, mais pour dénoncer un sexisme bien trop présent dans notre société, auquel participent en effet beaucoup d’hommes. Car toi qui te sens offusqué, insulté, as-tu vraiment l’absolue certitude que jamais de ta vie tu n’as prononcé la moindre parole, eu le moindre comportement sexiste ? Ces comportements sont si ancrés en nous que c’est pratiquement impossible, même les femmes en adoptent, souvent sans s’en rendre compte.

Mais ce n’est pas le plus problématique: des femmes, parfois des hommes travaillent pour dénoncer le sexisme, essayer de sensibiliser le public à ce que peuvent vivre les femmes au quotidien, aux injustices qu’elles subissent, aux humiliations, aux violences, etc. En te plaignant d’être mis dans le même sac que tous les autres, tu ne fais rien d’autre que… ramener le sujet à toi. Parce qu’apparemment on ne parle pas suffisamment des hommes comme ça (lol)! Que tu le croies ou non, la parole des femmes est souvent tue, bridée. Ramener une fois de plus le sujet aux hommes qu’on ne considérerait pas assez, alors qu’elles s’expriment est aussi irrespectueux qu’insultant. Et te placer en position de victime alors qu’elles sont justement en train de t’expliquer ce qu’elles subissent, c’est encore pire. Malheureusement pour toi, en sortant ce genre de phrase, tu adoptes exactement l’attitude de celui que tu te défendais d’être dans tes propos.

Tu ne veux pas être considéré comme un homme misogyne ? Alors tais-toi, écoute les femmes qui t’entourent, remets-toi en question, renseigne-toi, partage le message autour de toi (sans voler la parole des concernées, hein). Accepte que si toutes ces femmes tiennent des discours qui vont dans le même sens, c’est peut-être qu’il y a un véritable problème que tu sous-estimais jusqu’à maintenant. Et il ne tient qu’à toi de ne pas en faire partie.

Des bisous à tou.te.s!

Mais pas tous les hommes…
Étiqueté avec :            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :